Le Carlonéon renoue avec le cinéma forain des années vingt. Mademoiselle Jeanne vous accueille dans cet entresort et vous installe dans la caravane pouvant accueillir 15 personnes. Le carlonéoniste, bandonéoniste et bruiteur, met en place un univers musical électrOnirique au service de films surréalistes ou étranges. Dans l’intimité de ce cinéma miniature, l’image est grande et belle et le son multidiffusé en 8 points. L’esprit contemporain d’un Chien Andalou côtoie la magie de Méliès et le burlesque d’un film classé X des années folles. Le Carlonéon sillonne les routes à la rencontre des amateurs d’étonnement.

Philippe Ollivier : le carlonéoniste (Composition, Bandonéon et bruitage)
Camille Simon : Mademoiselle Jeanne
Guillaume Roudot : Scénographie et Construction
Cécile Pélletier : Costumière
Anne-Marie Ollivier : Couturière
Danielle Le Pierres et Christophe Lelarge : Coup d’oeil expert
Camille Kerdellant : Direction D’acteur

Le carlonéoniste devant le Carlonéon©Francis Goeller

Les films présentés dans le Carlonéon sont :

  • Un chien andalou, film surréaliste de Luis Bunuel et Salvador Dali (1928, à partir de 16 ans, durée 20′). Voir autrement, envisager le cinéma d’une manière non narrative, c’est ce que semblent nous proposer Bunuel et Dali. Ce film est un chef d’oeuvre à ne rater sous aucun prétexte. Les images sont fortes, aucune ne nous laisse indifférents. Le jeu d’acteur est puissant. La musique du carlonéoniste, est acoustique et narrative, contemporaine mais réaliste, elle colle parfaitement à l’image et marque les acteurs « à la culotte ». Elle nous propose une lecture sensible du film. Un chien andalou est à découvrir ou redécouvrir dans le Carlonéon!

  • Nosferatu, film fantastique de Friedrich Wilhelm Murnau (1922, à partir de 12 ans, extrait d’une durée de 10′). Nosferatu est l’adaptation fidèle du roman de Bram Stoker : Dracula. Murnau, pour son époque, utilise au maximum les jeux de lumière, les ombres et les contrastes et réussit un grand classique du cinéma d’épouvante. La musique de Philippe OLLIVIER, qui s’inspire de cette lenteur ponctuée de respiration mortelle, nous dévoile un film de vampire beau comme un ballet chorégraphique.
  • 2 films de Georges Méliès, L’ile de Calypso (1905) et la chute de 5 étages (1906), à partir de 5 ans, la séance dure 10′ environ. Méliès a été le premier conteur d’histoires au cinéma. Avant l’heure, certains trucages ou détournements d’objets usuels présents dans ces deux films créent des images qui deviendront chères aux dadaïstes ou aux surréalistes. L’accompagnement musical, pour partie basé sur des bruitages et onomatopées, flirte ici avec le burlesque.

  • Vormittagsspuk, ou «les fantômes du petit déjeuner» de Hans Richter (1928, à partir de 5 ans, durée 10’). Un film dadaïste qui parle de la révolte des objets usuels. Le bandonéon improvise ici des ostinati déjantés qui accompagnent les dadas danses des personnages et objets du film.
  • La Caravane Passe, 2 films érotiques des années 1920 (Pour adulte, durée 20′). Du porno comme jamais vu! Il ne leur manquait qu’une musique burlesque, c’est chose faite. Les prudes y trouveront référence historique, les intellectuels y trouveront matière à rire, les autres se régaleront simplement. Une proposition tout public… à la condition d’être adulte!

 

 

Le Carlonéon au moulin de Blanchardeau

Le Carlonéon est une production Fur ha Foll / Sal al Logelloù réalisée avec la complicité des sociétés Amphy Audiovisuel de Lannion(22), de la société Barco et de Sonj, ainsi que le soutien de la région Bretagne, le département des Côtes d’Armor, la DRAC de Bretagne.