Des mots et des murs – Parcours sonore à la prison de Guingamp

Des mots et des murs est une commande de la Ville de Guingamp à l’occasion de la rénovation de la prison de Guingamp, qui héberge désormais le Centre d’art Gwinzegal.

Le travail a eu lieu en quatre phases. L’auteur de théâtre Julien Simon a d’abord réuni et écrit une cinquantaine de textes. Philippe Ollivier a fait la prise de son des voix parlées et chantées, de professionnels ou simples Guingampais, qui se sont emparés de ces paroles historiques. Puis est venu le temps des choix, de l’assemblage dramaturgique de ces mots. Avant de passer à l’étape de composition de la musique et la mise en son finale en binaural.

L’auditeur, muni d’un baladeur, évolue dans la prison en écoutant l’un des 4 parcours de 20 minutes. L’auditeur est seul, isolé du monde par le système d’écoute au casque, mais connecté à l’espace par les mots et la musique.

Le binaural permet un placement virtuel des sons autour de l’auditeur muni de son casque. Cela donne une sensation de largeur, tout en offrant une grande liberté lors de l’assemblage, car on ne dispose pas simplement d’un champ stéréo qui revient presque, au casque, à avoir un son à gauche, un son au centre et un son à droite. En binaural, c’est pour ainsi dire les 360° qui entourent l’auditeur qui sont exploitables et il est même, dans une certaine mesure, possible de jouer sur le positionnement vertical des sons.

Le choix du binaural a également eu un intérêt pour la connexion avec le lieu, car il a permis au compositeur de prendre des empreintes sonores des endroits clés de la prison (une cellule, la cour, la chapelle) et à utiliser ces empreintes pour produire les réverbérations qui recréent un espace sonore réaliste, sans pour autant faire un travail d’illustration ou de bruitage.

L’ensemble de la fabrication des sons s’est faite dans Logelloop.

 

Julien Simon : écriture / parcours de parole, fruit d’un travail de recherches dans les archives de la prison
Philippe Ollivier : musique, enregistrements, mise en son
Mael Bellec : électronique et assemblage
Christophe Baratay : programmation informatique de l’application
Avec la participation de Yann-Fañch Kemener, Annie Ebrel, Ifig Troadeg et des habitants du territoire.
Ralph Wendel : graphisme

Installation sonore permanente en son binaural.
Diffusion au casque d’un parcours sonore dans l’ancienne prison de Guingamp.

4 parcours de 20 minutes chacun.
Adultes et adolescents
Gratuit
Sur réservation
Ce dispositif sera en accès libre ensuite tout le reste de la saison.

 

A écouter :

A lire :

 

1 Comment

  1. Pascal A.

    Bonjour, Après avoir récemment écouté l’ensemble des compositions sonores que vous avez réalisées avec Julien Simon sur le site de GwinZegal/ancienne prison à Guingamp, je tenais à vous adresser un message pour vous en féliciter. L’écoute a été un moment concentré et intériorisé, entièrement porté par le rythme, le contenu et les compositions musicales offertes par ce parcours sonore. Celui-ci sait réinscrire de l’histoire dans ce lieu travaillé par des destins oubliés. J’entendais récemment un artiste (Ernest-Pignon-Ernest) dire que ce qui fait humanité c’est la densité d’histoire d’un lieu, ce que je partage; à Guingamp votre rôle avec Julien Simon le démontre avec des moyens expressifs mis en place. Un rare moment d’authenticité et de création par des “passeurs de mémoire” de talent. Grand merci. Pascal (Logonna-Daoulas, 29460).

Leave a Reply